Le moment où l’on devient un père et surtout où l’on se sent père est très flou et différent selon chaque personne. Le fait de se ressentir et de se reconnaître parents est un processus très différent pour le père et pour la mère. En effet, la mère a derrière elle neuf mois de cohabitation directe et continue avec son enfant. Le temps de se faire à l’idée de ce nouvel être et de s’y préparer psychologiquement… et physiquement.

Différentes façons de prendre sa place de père

À cet égard, le rôle du papa dans les premiers temps n’est pas très bien défini par la société. Il peut très facilement se sentir un peu exclu de cet espace fermé que constituent le bébé et sa maman. Et cela, même s’il assiste à toutes les visites médicales, les rendez-vous à la maternité, les séances de préparation à la naissance… C’est de la maman et du bébé dont tout le monde parle et s’inquiète.

Le nouveau père va initialement pouvoir s’impliquer dans les questions matérielles et logistiques pour préparer l’arrivée du bébé à la maison : acheter le lit, monter l’armoire, etc. C’est d’abord là qu’on l’attendra, mais – et heureusement – la paternité ne s’arrête pas là. Il faut bien d’autres ingrédients pour se sentir devenir un père.

Certains pères se reconnaissent ainsi dès la première échographie en voyant l’image de leur bébé. Pour d’autres, ce moment arrive lorsqu’ils ramènent le bébé à la maison en quittant la maternité. Pour d’autres encore, c’est le premier biberon qu’ils donnent. Ainsi va la diversité des humains…

Des gestes symboliques forts

Le père, dans un premier temps, va devoir aider sa compagne et son bébé à ne pas être trop fusionnels, car le couple mère-enfant lui laisse parfois peu de place.

De manière symbolique, proposer au père de couper le cordon ombilical de son bébé dès la naissance, c’est l’inviter aussi à concrétiser sa place dans cette nouvelle famille. Couper le lien qui attachait l’enfant à sa mère revient à transformer leur vie à deux en vie à trois : c’est un premier geste ô combien symbolique !

Un deuxième acte très concret pour permettre au père de s’affirmer en tant que tel est d’aller reconnaître, déclarer son enfant et lui donner son nom (si c’est le choix du couple). Car si la maternité est tout naturellement reconnue au moment de la naissance, la paternité, elle, ne va pas de soi. C’est donc un geste fort qui authentifie la paternité.

Devenir père peut être une évidence dès la naissance mais cela peut aussi être un processus long, qui se construit dans la durée, la coparentalité et le dialogue.

Camille DUTILLEUL
Directrice de crèche