Le sommeil de l’enfant est une préoccupation importante au sein du cocon familial. De quelle façon le faire dormir ? Est-ce qu'il dort trop ou pas assez ? Quand fera-il ses « nuits » ? Autant de questions, peuvent vous traverser l’esprit et elles sont bien légitimes, car le sommeil participe activement à son développement physique et psychologique. Il va évoluer tout au long de la croissance de l’enfant.

Le premier mois de vie

Un nouveau-né dort beaucoup, en moyenne 16 heures sur 24, mais sachez que chaque enfant est unique.

Il ne fait pas la différence entre le jour et la nuit dans un premier temps.

Ses cycles de sommeil sont courts, constitués d'une phase de sommeil agité (dans ce cas, le visage est expressif, les yeux bougent sous les paupières), suivie d'une phase de sommeil lent (somnolence = état entre la veille et le sommeil, sommeil calme).

Un cycle dure en moyenne 50 à 60 minutes et l’enchaînement de cycles permet un sommeil plus long, rarement plus de 2 à 4h pendant le 1er mois.

Ceci dépendra aussi de son mode d’alimentation : lait maternel, préparation pour nourrissons ou mixte.

De 1 à 6 mois

L'apparition d'une périodicité jour-nuit survient spontanément vers la fin du premier mois. Quelques périodes de sommeil plus longues, pouvant atteindre 6h consécutives, se manifestent la nuit ; les éveils journaliers s'allongent un peu.

Dans le même temps, la qualité du sommeil change. Le sommeil agité des premiers jours, très instable, léger, vulnérable, entrecoupé de fréquents éveils et de mouvements corporels, va progressivement laisser la place à plus de sommeil calme, stable.

De grandes variations sont observées entre les enfants, nous ne parlerons pas en chiffres car ils n’ont pas de valeur, il n’y a pas de recette.

Il dort en moyenne 15h vers six mois et ne diminuera cette quantité globale de sommeil que très lentement, au fil des années.

Il n’est pas nécessaire de réveiller un bébé en bonne santé pour le nourrir sauf si une contre-indication médicale est mentionnée.

De 6 à 12 mois

Il n’est pas rare d’observer des difficultés au moment du coucher. L'enfant, plus conscient de lui-même et de son environnement, commence à redouter la séparation et peut aussi avoir peur de s’abandonner au sommeil qui représente l’éventualité de mauvais rêves.

De même, les réveils multiples en seconde partie de nuit sont couramment décrits. Ils peuvent être fréquents, parfois après chaque cycle au-delà de minuit. Votre bébé a juste besoin d’être rassuré par votre présence et de savoir qu’il peut avoir confiance en vous, que vous répondrez à ses appels.

Attention toutefois à votre propre fatigue, il est important d’être à l’écoute de votre corps en tant que parents, accordez-vous des siestes quand cela est possible, demandez de l’aide à votre entourage, cela favorisera une disponibilité de qualité et une meilleure écoute auprès de votre enfant.

Comment aider votre bébé à dormir au mieux ?

  • La position sur le dos est la seule qui est recommandée pour coucher bébé de façon sécuritaire. Cette position permet de prévenir le syndrome de mort subite du nourrisson.
  • Privilégiez des échanges dans le calme, lumière tamisée, lors des alimentations et des changes (si besoin) durant la nuit pour aider votre bébé à faire peu à peu la différence entre le jour et la nuit.
  • Vérifiez son confort en vous assurant que sa couche est propre, que la température de la pièce est confortable 18-20°C, que le bruit de fond n’est pas trop fort, qu’il porte des vêtements appropriés pour la saison et qu’il n’y a pas de fumée (de cigarette ou autre). Le faire dormir sur un matelas ferme, dans une turbulette/gigoteuse adaptée, sans oreiller, ni couette, ni couverture, ni objets pouvant provoquer une asphyxie.
  • Pendant les 6 premiers mois, il est recommandé d’installer votre bébé à proximité, dans la même pièce que vous, sans partage du lit parental (des règles de sécurité sont à prendre en compte). En effet, cette recommandation contribue à rassurer le nourrisson, et permet de s’en occuper plus facilement pendant la nuit.

Chaque bébé apprend à faire ses nuits à son rythme et, même lorsqu’il dort bien, il peut y avoir des retours en arrière. Un rituel de sommeil peut s’instaurer tranquillement vers 5-6 mois pour permettre à votre enfant, selon vos envies et les besoins de votre enfant, vous trouverez une routine à répéter chaque soir. La routine est rassurante pour votre bébé, car il sait ce qui s’en vient. De plus, elle le prépare au sommeil, car peu à peu votre bébé comprend que l’heure de dormir approche lorsque commence la routine. Vous pouvez de même, instaurer une routine pour les siestes.

Article rédigé par Aurélia Caillet, sage-femme libérale

Références