La reprise du travail, en général quelques mois après l’accouchement, bouscule de nouveau le rythme fragile mis en place pendant le congé maternité. Votre enfant vient de s’habituer à vous et vous à lui et déjà, vous devez penser à la séparation.

Pour que cette séparation se passe le mieux possible, n’hésitez pas à prévenir votre enfant, quel que soit son âge, de ce qui va arriver et de ce que vous ressentez en le laissant. Votre enfant ressent toutes vos émotions : plus vous les verbalisez devant lui, plus il pourra lui aussi exprimer facilement ses émotions à l’avenir.

Trouver un nouveau rythme de vie

L’organisation de votre vie a été bouleversée il y a quelques mois par la naissance de votre enfant, et une fois encore, vous allez devoir trouver un nouveau rythme et jongler entre vos différents rôles. En effet, toute la famille va désormais devoir prendre en compte l’arrivée de cet enfant, même si c’est seulement la maman qui s’est absentée de son travail pendant un certain temps.

Dans les premiers temps, vous aurez peut-être besoin pour vous coordonner de mettre en place un emploi du temps précis. Définissez les temps que vous consacrez à votre travail, à vous-même et à votre enfant – plus cette organisation est claire, plus elle sera facile à adopter pour tout le monde.

Dès votre retour au travail, il va peut-être falloir redéfinir les règles. Vos horaires et vos temps de pauses déjeuner vont sûrement devoir évoluer pour vous aider à vous adapter et faire reconnaître votre nouveau statut de jeune mère. N’hésitez pas, dès les premiers jours, à solliciter vos supérieurs ou vos RH pour leur expliquer que vous souhaitez envisager une nouvelle organisation. Celle-ci vous permettra d’être le plus efficace possible et néanmoins de profiter de votre enfant.

Pour cela, il faut qu’en amont vous ayez réfléchi précisément à ce que vous voulez leur proposer. Vous pouvez définir vos priorités : travail, sport, et toutes les autres activités qui sont importantes pour vous et que vous souhaitez conserver. Une fois ces choix envisagés, vous allez devoir les inclure dans votre emploi du temps – et coordonner ce planning avec celui de votre conjoint. Vous allez pouvoir ainsi définir les temps dédiés à votre vie familiale et ceux dédiés à votre vie professionnelle.

S’épanouir dans sa nouvelle vie de parent

A contrario, peut-être n’êtes-vous pas du tout à l’aise avec la mise en place d’un emploi du temps. Vous allez au-devant de votre nouvelle vie à l’intuition, sans planning prédéterminé, et apprenez à connaître vos limites pour déterminer les moments de travail et ceux dédiés à votre famille. Au fur et à mesure, vous saurez vous organiser de mieux en mieux et prendre du temps pour vous.

Pour vous aider, n’hésitez pas à vous appuyer sur votre entourage et sur le lieu où votre enfant est accueilli. Solliciter l’aide de vos proches lors de la reprise du travail est presque indispensable pour la sérénité de tous.

Encore une fois, pour que votre enfant s’épanouisse bien, il a besoin que vous soyez vous-même bien dans votre vie. Prendre du temps pour vous et revoir vos priorités ne peut donc être que bénéfique pour lui. En effet, si vous êtes en bonne forme et équilibrée, les moments que vous passerez avec votre enfant seront des moments de grande qualité lors desquels vous serez totalement disponible pour lui.

Durant les premiers week-ends, passez du temps avec votre enfant pour compenser votre absence de la semaine. Ce temps va vous permettre de vous retrouver, et permettre à votre enfant de se ressourcer auprès de vous. Lui aussi a dû adopter un nouveau rythme et il peut être fatigué ! Ainsi, vous apprendrez aussi à comprendre et à observer la manière dont il réagit à ce nouveau rythme.

Cette nouvelle vie à trois est parfois difficile à mettre en place et nécessite souvent une adaptation et des efforts de la part de chacun. L’écoute de l’autre et le dialogue sont essentiels.

Camille DUTILLEUL
Directrice de crèche
Paris