Connaître ses droits de jeunes parents

Il se peut que vous vous posiez de nombreuses questions en vue de votre retour au travail. Comment allez-vous vous organiser désormais ? Pouvez-vous bénéficier d’une place en mode de garde via votre entreprise ? Avez-vous le droit à davantage de jours de congés ? Est-ce que vous pouvez passer à 80 % ?

Pour permettre aux parents de concilier vie professionnelle et personnelle, de plus en plus d’entreprises se préoccupent du vaste sujet de la « parentalité » et proposent des aménagements pour leur faciliter la vie. En amont de votre reprise du travail, vous pouvez solliciter un rendez-vous avec votre employeur ou la Direction des Ressources Humaines afin de connaître vos droits et ce que prévoit la convention collective de votre branche professionnelle.

C’est également avec la DRH que vous devez évoquer votre souhait de passer à 80 %, le cas échéant. Au prix évidemment d’une baisse de votre salaire, cette « respiration » peut vous permettre de retourner travailler avec davantage de sérénité – qui vous profitera à vous bien sûr, mais également à votre bébé qui ne s’en portera que mieux !

Sachez que sur le plan juridique, les femmes qui reviennent dans l’entreprise après un congé maternité sont protégées par la loi. En effet, elles ne peuvent pas être licenciées pendant les dix semaines suivant leur retour au travail.

Garder le lien avec ses collègues pendant le congé

Si vous en ressentez le besoin et que vous avez une relation forte avec vos collègues, vous pouvez garder contact avec eux afin de ne pas perdre le fil à votre retour de congé. Aujourd’hui, grâce aux nouvelles technologies de communication, de nombreux moyens existent (mail, visio, téléphone…).

Vous pouvez également prévoir un déjeuner avec vos collègues pendant la grossesse ou les mois qui suivent l'accouchement. Il est toujours intéressant d’être régulièrement informé(e) de ce qui change dans l’entreprise et des éventuelles perspectives de développement – qui sont susceptibles de vous concerner.

Ce sera en tout cas plus agréable que de découvrir, à votre premier jour de retour au travail, que de nombreux changements ont eu lieu et que vous n’en avez pas eu connaissance !

Le petit plus : n’hésitez pas à leur envoyer une petite touche individuelle, le faire-part de naissance par exemple. Cela ne pourra que renforcer les liens entre vous – et cela vous rappellera utilement à leur bon souvenir !

Un retour pas à pas : se laisser le temps de reprendre le rythme

La séparation avec bébé

Qui dit retour au travail dit séparation avec votre bébé. Pour vous éviter d’avoir le sentiment d'abandonner votre enfant dans les bras de personnes inconnues, le maître mot est : ANTICIPATION.

Pour une séparation avec bébé en douceur, n’hésitez pas à le confier quelques heures à une personne de confiance de votre entourage avant de reprendre le travail.  Vous pourrez ainsi observer les réactions et les besoins de votre bébé, mais aussi les vôtres.

Si possible, commencez les présentations et l’adaptation dans son futur lieu d’accueil (nounou ou crèche) avant la reprise.

N’hésitez pas à communiquer avec les personnes responsables et à tenir un carnet de bord de transmissions quotidiennes (repas, sommeil, activités et éveil). Dans les premiers temps, certains parents ont besoin d'appeler le lieu d’accueil pour avoir des nouvelles : une bonne manière de vous tranquilliser et de suivre à distance ses progrès !

Le retour au travail

Malgré les nuits qui peuvent être compliquées, hachées, il va bien falloir reprendre le rythme…

Au travail, pas question de reprendre en stress ! Prenez le temps de vous replonger dans vos dossiers, d'éplucher vos mails à votre arrivée sans vous mettre la pression.

Le jour J, vous pouvez organiser un petit pot ou proposer un café ou un déjeuner avec vos collègues, pour renouer le contact et connaître toutes les nouveautés de l'entreprise. Certains ont aussi des enfants... N'hésitez pas à discuter et à échanger sur votre expérience entre parents. Vous aurez peut-être l'occasion de piocher quelques conseils utiles.

Peut-être souhaitez-vous faire un peu de télétravail ? Si votre job s’y prête, si certains de vos collègues le font déjà et si tel est votre désir, pourquoi pas ? Attention cependant à la cohabitation entre vos tâches professionnelles et les moments que vous passez avec votre bébé.

Cela ne s’improvise pas et demande peut-être quelques aménagements : un coin bureau dans votre logement, une personne qui vient quelques heures chez vous pour s’occuper de votre bébé ou l’emmener en promenade… Votre concentration ne sera pas optimale si vous avez tout près de vous votre bébé qui vous tend les bras !

Enfin, pour vous aider à mieux vivre cette reprise du travail qui ne se fait pas sans un certain « coût psychique », n’hésitez pas à beaucoup échanger avec votre partenaire sur ce que vous ressentez. C'est la personne la mieux placée pour vous accompagner et vous seconder durant cette période.

Alexia POIRIER
Puéricultrice
Fondatrice de www.parlonsbambins.fr
49450 St-André-de-la-Marche