L’Organisation Mondiale de la Santé recommande l’allaitement maternel pendant les six premiers mois de vie du nouveau-né. Le lait maternel est l’aliment idéal pour le nourrisson puisqu’il est adapté en quantité et en qualité à ses besoins nutritionnels.

Lorsque vous décidez de sevrer votre enfant, c’est une étape importante pour lui… mais aussi pour vous ! Vous êtes les deux seuls à décider du bon moment pour démarrer le sevrage. Fréquemment, c’est la reprise du travail qui déterminera le moment de lever le pied sur l’allaitement. Surtout, ne culpabilisez pas, les laits infantiles sont de très bons substituts au lait maternel et il est toujours possible d’allaiter son bébé en alternance avec d’autres aliments jusqu’à l’âge de deux ans.

Il faut environ deux à trois semaines pour arrêter (ou diminuer) l’allaitement maternel exclusif. Cette durée est indicative est peut-être plus courte ou plus longue : à chaque bébé son rythme.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous : vous souhaitez poursuivre l’allaitement maternel la nuit, vous souhaitez garder une ou deux tétées (matin et soir par exemple) sur 24 heures, ou vous souhaitez passer directement à l’allaitement artificiel et/ou la diversification alimentaire, en fonction de l’âge de votre enfant.

Une chose est sûre, il faut y aller en douceur.

Pour commencer, je vous conseille de remplacer la tétée du milieu de journée par un biberon (ou formule infantile ou aliments solides selon l’âge), puisque c’est une tétée peu abondante. Ensuite, tous les deux ou trois jours, vous pourrez remplacer une tétée supplémentaire par un biberon, en gardant la tétée du matin qui sera celle à remplacer en dernier. La production du lait est corrélée à la stimulation : indéniablement, si vous diminuez la stimulation, votre production de lait va diminuer et se résorber. Il est cependant possible que vous ressentiez une tension mammaire. Un soutien-gorge un peu serré pourra alors vous soulager.

Si votre bébé ne supporte pas de ne pas avoir sa tétée habituelle, vous pouvez commencer par réduire la durée de chaque tétée. Si votre bébé a encore faim lorsque vous arrêtez la tétée, vous pourrez alors compléter par un autre aliment.

En cas d’allaitement maternel exclusif, il n’est pas toujours simple de donner les premiers biberons. Je vous conseille de demander au papa ou à une grand-mère de vous aider, puisque dès que vous allez prendre votre enfant dans les bras, il cherchera à téter.

Pour un sevrage encore plus en douceur, vous pouvez si vous le souhaitez, commencer par donner des biberons de lait tiré afin de déshabituer votre bébé à téter au sein. Ainsi, votre bébé s’habituera à la succion du biberon, avant de s’habituer au lait artificiel.

Selon le Programme National Nutrition Santé, vous pouvez commencer à mettre en place la diversification alimentaire à partir de quatre mois. Pour votre bébé, c’est plein de nouvelles saveurs à découvrir. Votre pédiatre vous accompagnera dans cette transition en vous indiquant les aliments à introduire progressivement.

Camille D’AVOUT, sage-femme libérale, Paris