Préserver l’intimité sexuelle du couple quand on est devenus parents n’est pas toujours chose aisée. Avec les grands changements dus à l’arrivée d’un nourrisson et la fatigue des premiers mois, l’équilibre à trouver entre vie familiale, vie professionnelle et vie conjugale prend parfois des allures de défi au quotidien.

L’importance du dialogue au sein du couple

Ainsi, la naissance d’un enfant nécessite souvent pour les conjoints d’adapter leur sexualité au nouvel aménagement familial centré autour du bébé. Par la suite, lorsque l’enfant grandit et qu’éventuellement d’autres enfants arrivent, l’intimité du couple peut également pâtir de l’énergie que les parents déploient à assumer leurs diverses tâches au quotidien.

Comment faire alors pour éviter que le couple parental ne prenne le pas sur le couple conjugal ? Comment entretenir une proximité sexuelle et sensuelle qui continue à cimenter la relation conjugale ? Comment être un parent mais demeurer aussi un partenaire amoureux ?

Avant tout, il semble essentiel de ménager à ce sujet un dialogue de qualité au sein du couple. Chacun doit s’autoriser à exprimer ses questionnements, ses attentes et ses désirs en matière de sexualité. Mais il faut aussi envisager la façon dont chacun considère la situation et souhaite la voir évoluer favorablement pour redynamiser ou restaurer, si besoin, une intimité sexuelle épanouissante.

Passer du temps sans enfants

Pour cela, il est nécessaire de parvenir à se dégager du temps à deux. Cela nécessite d’y réfléchir ensemble et de préparer les conditions optimales pour ces phases de retrouvailles. À cet effet, mobiliser les proches pour leur laisser le ou les enfants quelques heures, une journée ou un week-end peut permettre de rompre la routine du quotidien familial. Le fait de changer ainsi les habitudes afin de retrouver le plaisir d’être de nouveau en amoureux, de vivre des moments de rapprochement et de partage, est susceptible de stimuler par la suite la disponibilité sexuelle de chacun.

Mais vous n’avez peut-être pas la possibilité de confier vos enfants en soirée ou en fin de semaine. Dans ce cas, pourquoi ne pas choisir de vous réserver, à titre exceptionnel, un jour en semaine pendant lequel les enfants sont à la crèche ou à l’école ? Cela peut permettre de se créer un temps « décalé » du rythme habituel, une respiration dans un quotidien souvent balisé de contraintes, un moment « extra-ordinaire » consacré à la vie du couple.

S’aménager des temps à deux au quotidien

Au-delà de ces temps singuliers qui nécessitent d’être anticipés, le simple fait de manifester de menues attentions à son/sa partenaire pour lui signifier régulièrement ses sentiments et son désir amoureux peut contribuer à stimuler une complicité intime de qualité. Il s’agit de cette façon de faire en sorte que le lien conjugal perdure et continue de s’enrichir, de se renforcer – bien au-delà de la relation parentale.

De même, il importe de veiller à garantir des occasions régulières pour se retrouver entre adultes le soir, une fois les enfants couchés. Pour cela, il convient d’éviter que l’enfant n’accapare l’un des parents dans des rituels de coucher qui, en se prolongeant, risqueraient d’empiéter trop souvent sur le temps du couple. Ainsi, essayez de déterminer une durée suffisante mais limitée visant à rassurer l’enfant et lui permettre de s’endormir seul (après la lecture d’histoires et les derniers échanges avant la nuit), sachant ses parents présents dans la maison. Cela contribuera à maintenir l’équilibre des besoins de chaque membre de la famille.

Pour finir, il est également important de ménager l’intimité de la chambre conjugale en évitant sur le long terme les situations où l’enfant dormirait régulièrement dans ou à côté du lit des parents. Ceci afin que le couple puisse vivre en toute tranquillité des relations de proximité à son rythme, lorsque les enfants dorment dans leur propre espace.

Donatienne BETHEMONT
Psychologue clinicienne, sexologue
Paris