En 2020, en France, 650 hommes exerçaient la profession de sage-femme. Cela signifie qu’environ 2,8 % des sages-femmes sont des hommes !

La parité dans ce domaine professionnel est donc loin d’être respectée et la profession est encore très majoritairement féminine. Mais pour autant, il se peut tout à fait que les couples soient pris en charge par un homme sage-femme, que ce soit à l’occasion d’une grossesse, d’une naissance ou d’un suivi post-partum.

Rencontrer un homme sage-femme, entre surprise et appréhension

Généralement, quand les femmes pensent aux sages-femmes, elles imaginent des femmes et n’anticipent pas que les sages-femmes puissent être des hommes. La présence d’hommes dans les services d’obstétrique rentre peu à peu dans les mœurs (44 % des gynécologues-obstétriciens sont des hommes), mais il est certain que cela reste encore assez exceptionnel chez les sages-femmes.

La naissance, et plus globalement tout ce qui concerne la santé de la femme, reste encore beaucoup « une affaire de femmes » et la présence d’un homme sage-femme peut interpeller. Quand un homme sage-femme se présente à ses patientes, une certaine surprise, gêne ou appréhension peut donc se faire ressentir chez les parents.

On entend dire parfois que les hommes sages-femmes pourraient manquer d’attention par rapport à la pudeur de la femme, ou qu'ils pourraient manquer de douceur, d’empathie et de compréhension, d’autant qu’ils ne vivront jamais une grossesse ou un accouchement dans leur corps (tout comme une sage-femme qui n’a pas d’enfant).

Mais bien au contraire, généralement les hommes sont très respectueux et attentifs – parfois même encore plus qu’une femme sur tous ces points-là !

Le métier de sage-femme

Le métier de sage-femme est passionnant et merveilleux, mais aussi exigeant et difficile. Il nécessite indéniablement un engagement personnel très fort. Ainsi, si un homme choisit d’exercer cette profession, c’est qu’il fait preuve d’une réelle motivation (d’autant plus qu’il sera souvent le seul homme dans une équipe très féminine). On ne peut pratiquer ce métier que si l’on aime vraiment prendre soin des femmes, des couples et des nouveau-nés.

Soyez donc rassurés si vous êtes pris en charge par un homme sage-femme : il sera a priori tout à votre attention et à votre service, ainsi qu’à celui de votre enfant.

Que faire si cela me gêne vraiment ?

Cela dit, si le fait d’être pris en charge par un homme vous crispe complètement ou vous met mal à l’aise, vous pouvez tout à fait exprimer votre embarras. Si l’organisation du service le permet, l’homme sage-femme pourra éventuellement vous proposer d’être pris en charge par une femme.

Cela ne sera pas toujours possible bien sûr, mais n’hésitez pas à en parler. Et de toute façon, si vous avez une appréhension, quelle qu'elle soit, n’hésitez pas à l’exprimer : la grossesse et la naissance d’un enfant sont des moments bien trop précieux dans la vie d’une femme et d’un couple !

Camille D’AVOUT
Sage-femme libérale, Paris