La loi du 30 décembre 2017 rend désormais obligatoires 11 vaccins pour les enfants nés à partir du 1er Janvier 2018, jusqu’à leurs 2 ans, sauf contre-indication médicale.

Ces vaccins concernent 11 maladies : la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l’Haemophilus influenzae b, l’hépatite B, le méningocoque C, le pneumocoque, la rougeole, les oreillons et la rubéole.

Aujourd’hui, ces 11 vaccins sont généralement demandés pour pouvoir inscrire votre enfant en crèche, à l'école, en garderie, en colonie de vacances ou dans toute autre collectivité d’enfants.

Il est important de souligner que malgré le caractère obligatoire de ces 11 vaccins, toute vaccination doit être soumise à un avis médical. En effet, certaines personnes peuvent présenter des contre-indications à un vaccin.

Quelles sont les causes et conséquences de ces 11 maladies pour lesquelles un vaccin est obligatoire ?

Diphtérie, tétanos et poliomyélite
La diphtérie est une infection respiratoire causée par plusieurs types de  bactéries. Elle peut se manifester par une forme grave avec une atteinte du système nerveux central, de la gorge ou d’autres organes, pouvant entraîner un décès. Les formes les plus courantes se manifestent par des infections cutanées. La diphtérie se transmet par voie aérienne (éternuements et la toux) et cutanée lors de contacts directs avec des malades ou des porteurs sains (des personnes infectées mais qui ne présentent pas de symptômes).

Le tétanos
C’est une maladie infectieuse aiguë causée par des bactéries. Elle se contracte par l’infection d’une plaie cutanée ou d’une blessure mais ne peut pas se transmettre d’un individu à un autre. Les agents infectieux de ces bactéries peuvent se trouver partout dans l’environnement ; comme la peau, les objets rouillés (clous, barbelés, aiguilles…), dans les déjections d’animaux, sur les sols… Le tétanos se manifeste généralement 14 jours après l’infection (plus largement entre 3 et 14 jours), avec différents symptômes (crampes au visage, spasmes musculaires, convulsions, maux de tête…).

La poliomyélite
C’est une maladie infectieuse aiguë et très contagieuse, provoquée par un virus pouvant causer une paralysie irréversible en quelques heures. Elle touche en particulier les enfants de moins de 5 ans et se transmet d’un individu à un autre : le plus fréquemment par voie fécale-orale, et moins souvent par l’ingestion d’aliments, d’eau ou de boissons contaminés par les selles d’une personne porteuse du virus.

Comment se déroule la vaccination DTP ?
Vous entendrez régulièrement parler du vaccin “DTP” regroupant ces 3 maladies. Une première injection est réalisée à 2 mois, une seconde à 4 mois et un rappel à 11 mois. D’autres rappels seront à effectuer à différents âges : à 6 ans, entre 11 et 13 ans, à 25 ans, à 45 ans, à 65 ans, puis tous les 10 ans.

La coqueluche
C’est une infection respiratoire très contagieuse provoquée par une bactérie et en pleine recrudescence en France. Elle se manifeste d'abord par un écoulement nasal pouvant durer jusqu’à 2 semaines, puis par des quintes de toux épuisantes et persistantes pouvant durer plusieurs semaines. Elle se transmet par voie aérienne par un contact direct avec les personnes infectées (gouttelettes de salive émises lors de la toux par exemple).

Comment se déroule la vaccination contre la coqueluche ?
Une première injection a lieu à 2 mois, une seconde à 4 mois et la dernière à 11 mois. Des rappels sont conseillés aux âges suivants : 6 ans, entre 11 et 13 ans, et  à 25 ans. Les futurs parents sont particulièrement concernés car la vaccination protège les nourrissons de moins de 6 mois dont la vaccination n’est pas complète.

À noter que l’infection par la coqueluche n’est pas immunisante. Il est en effet possible de contracter la coqueluche plusieurs fois dans sa vie. C’est pourquoi il est important de respecter le processus de vaccination dans son intégralité. En particulier, chez les personnes fragiles et à risque, les bébés de moins de 6 mois, les femmes enceintes et les personnes âgées, où les conséquences de la maladie peuvent être graves.

Haemophilus influenzae de type b
C’est une bactérie à l’origine d’infections respiratoires aiguës et de méningites, en particulier chez l’enfant de moins de 5 ans. La méningite est une grave infection des fines membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière, pouvant entraîner de graves conséquences neurologiques. La bactérie se transmet par voie aérienne, par exemple via les gouttelettes de salive émises par les personnes infectées. Les méningites à Haemophilus influenzae de type b sont devenues très rares grâce à la couverture vaccinale.

Comment se déroule la vaccination contre l’Haemophilus influenzae de type b ?
La vaccination se passe en 3 injections : une première injection à 2 mois, une seconde à 4 mois, et un dernier rappel à 11 mois. Un rattrapage est possible jusqu'à l’âge de 5 ans, consultez votre médecin pour plus d’informations.

Le méningocoque de type C
C’est une bactérie qui se développe dans le nez et la gorge, en particulier chez les jeunes enfants et adolescents. Elle est à l’origine de graves infections pouvant provoquer des méningites et des septicémies (passage des bactéries dans le sang), entraînant de lourdes conséquences. Quand les méningocoques se multiplient et parviennent à passer dans le sang, il s’agit alors d’une infection invasive à méningocoque (IIM). Le méningocoque se transmet par les voies aériennes (toux, postillons…).

Comment se déroule la vaccination contre le méningocoque de type C ?
Une première injection a lieu à 5 mois puis une seconde à 12 mois. Un rattrapage est possible à l’âge de 24 ans, consultez votre médecin pour plus d’informations.

Le pneumocoque
C’est une bactérie responsable de graves infections fréquentes comme des otites aiguës, des sinusites, des pneumonies mais aussi des septicémies ou des méningites. Le pneumocoque est présent dans les voies respiratoires et se transmet par voie aérienne avec des contacts rapprochés comme des baisers, de la toux, des éternuements….

Comment se déroule la vaccination contre le pneumocoque ?
La vaccination se passe en 3 injections : une première injection à 2 mois, une seconde à 4 mois, et le dernier rappel à 11 mois.

L'hépatite B
C’est une infection du foie due au virus de l’hépatite B (VHB). Ce dernier se transmet le plus souvent par voie sexuelle (sperme et sécrétions vaginales) et par la voie sanguine (liquides issus d’une plaie, seringue contaminée chez les usagers de drogues, tatouage ou piercing avec un matériel non stérilisé, partage de brosse à dents, coupe-ongles, rasoirs…). Il peut également se transmettre de la mère à l’enfant pendant l’accouchement ou l’allaitement. Le plus souvent, l'hépatite B est bénigne, elle peut disparaître spontanément en plusieurs semaines. Dans environ 10% des cas, le virus persiste dans le sang très longtemps (jusqu’à plusieurs années), provoquant des lésions du foie, à l 'origine de cirrhose ou de cancer. On parle d’hépatite B “chronique”.
Très rarement, elle peut évoluer vers une forme grave nécessitant une greffe du foie, elle est alors dite “fulminante”.

Comment se déroule la vaccination contre l’hépatite B ?
La vaccination se passe en 3 injections : une première injection à 2 mois, une seconde à 4 mois, et le dernier rappel à 11 mois.

Rougeole, oreillons et rubéole

La rougeole
C’est une maladie infectieuse en recrudescence en France, due à un virus. Elle se manifeste d’abord par une forte fièvre environ 10 à 12 jours après l’exposition au virus, et pouvant durer jusqu’à 7 jours. La fièvre peut être accompagnée d’écoulement nasal, de toux, d’yeux rouges et d’une éruption de boutons.
La rougeole est potentiellement dangereuse puisqu’elle peut favoriser une altération des défenses immunitaires, et l’apparition d’autres infections (laryngite, otite, bronchite, pneumonie et encéphalite) avec de graves séquelles irréversibles.
Très contagieuse, elle se transmet très facilement par les gouttelettes émises par la toux, les éternuements et les sécrétions nasales. Le virus pénètre d’abord dans les voies respiratoires puis se propage au reste de l’organisme.

Les oreillons
Ce sont une maladie due à un virus, fréquente chez les enfants de plus de 2 ans, mais qui peut également toucher les adolescents ou les jeunes adultes.
Les premiers symptômes apparaissent environ 3 semaines après l’infection, et se manifestent par une parotidite (inflammation des glandes salivaires parotides), l’apparition d’un gonflement devant les oreilles, une mastication et un avalement douloureux, parfois accompagnés de fatigue et/ou de fièvre.
Généralement bénigne, elle peut entraîner des complications neurologiques ou génitales.
Très contagieuse, elle se transmet par voie aérienne : via des gouttelettes de salive émises par la personne infectée.

La rubéole
C’est une maladie contagieuse très fréquente due à un virus. Elle est généralement bénigne chez l’enfant, mais elle peut causer des anomalies congénitales si elle est contractée chez la femme enceinte.
Une personne infectée peut présenter une fièvre modérée pendant 1 ou 2 jours, puis une éruption de petites taches rosées sur le corps, en particulier sur le thorax.
Elle se transmet surtout par voie aérienne respiratoire lors de contacts avec une personne porteuse du virus par la toux ou par les éternuements.

Comment se déroule la vaccination ROR ?
Vous entendrez régulièrement parler du vaccin “ROR” regroupant ces 3 maladies. La vaccination se fait en 2 injections : une première à 12 mois et une seconde entre 16 et 18 mois.

Nos références :
Sites internet