Vous venez d’accoucher et vous vous posez la question du suivi de votre bébé ? À quel moment ? Et quels examens seront effectués ?

Après sa naissance, au cours de votre séjour en maternité, votre enfant bénéficie d'un examen clinique (poids, taille, périmètre crânien, fréquences cardiaque et respiratoire, examen des hanches…) et de différents tests de dépistage pour rechercher notamment d’éventuelles maladies rares nécessitant une prise en charge précoce, ainsi qu’un dépistage de la surdité néonatale.

Le plus souvent, à la sortie de la maternité, un pédiatre réalise le 1er certificat de santé (feuillet bleu libre dans le carnet de santé) sauf en cas de sortie précoce ou d’accouchement à domicile.

Calendrier des premiers examens de votre bébé en fonction de l’âge :

  • Dans les 8 jours suivant la naissance : 1 examen à la fin duquel le médecin remplira le 1er certificat de santé (qui est souvent établi à la maternité, il s’agit du feuillet bleu dans le carnet de santé)
  • Au cours de la 2ème semaine : 1 examen
  • Du 1er mois au 6ème mois : 6 examens (1 fois par mois jusqu'à 6 mois)

En savoir plus sur les examens biologiques de dépistage...

Dès les premiers jours suivant la naissance, des tests sont proposés par la maternité à chaque nouveau-né, dans le cadre du programme national de dépistage. Ces tests peuvent être effectués par une sage-femme libérale à domicile dans le cadre d’une sortie précoce.

Quelques gouttes de sang sont prélevées sur le dessus de la main de votre bébé et sont recueillies sur un papier buvard. Ces tests ne présentent aucun danger pour votre enfant.

Ces tests de dépistage permettent de repérer six maladies graves pouvant atteindre les enfants, souvent d’origine génétique :

  • Phénylcétonurie,
  • Hypothyroïdie congénitale,
  • Hyperplasie congénitale des surrénales,
  • Drépanocytose (seulement sur facteurs de risque)
  • Mucoviscidose,
  • Déficit en MCAD (Medium-Chain-Acyl- CoA Déshydrogénase).

Les enfants porteurs de ces maladies rares sont repérés et traités dès leurs premières semaines de vie. Ce traitement précoce évite l’apparition d’une maladie lourdement invalidante ou en réduit considérablement les effets néfastes. Cette prise en charge précoce permet à ces enfants de grandir et de se développer normalement.

Si les résultats sont normaux, ils ne vous seront pas rendus directement. Si un des tests montre un résultat anormal, vous en serez rapidement informés, afin d’effectuer un contrôle dans les meilleurs délais. Et seulement à partir de là, vous saurez si votre enfant a besoin d’un traitement.

Parfois, les analyses doivent être complétées par une technique de biologie moléculaire ; celle-ci nécessite de recueillir au préalable votre consentement par écrit sur le buvard où seront apposées les gouttes de sang de votre enfant.

Qu’en est-il du dépistage de la surdité néonatale ?

Un bébé sur 1 000,  soit  deux  ou  trois  bébés  par  jour,  naît  en France  avec  un  trouble de l’audition. Votre bébé pourrait être concerné.

Le dépistage proposé en maternité a pour but de déceler précocement la majorité des troubles de l’audition qui pourraient nécessiter un accompagnement adapté.

Ce test ne sera pratiqué qu’avec votre accord.bIl est effectué par le personnel formé de la maternité. Il n’est pas douloureux et est réalisé dans un endroit calme, à un moment où votre bébé ne pleure pas.

Le résultat indique si la transmission des sons s’est faite ou non de manière satisfaisante. Il ne s’agit pas d’un diagnostic mais d’un test d’orientation pour éventuellement procéder à un bilan complémentaire et à des examens plus poussés.

Il est important de rappeler que vous pouvez assister à tous les examens ou tests que votre bébé effectuera si vous le souhaitez.

Et après la sortie de la maternité ?

À la naissance de votre enfant, un carnet de santé vous a été remis pour lui : il contient des conseils utiles pour mieux comprendre son développement. Il regorge de bons conseils et d’informations utiles, pensez à le feuilleter régulièrement.

Pour garder une trace du suivi médical de votre enfant et de ses vaccinations, pensez à le présenter à chaque consultation et à le conserver précieusement. Il est un outil précieux de liens entre les professionnels et vous.

Vous trouverez trois feuillets libres dans le carnet de santé de votre enfant (8ème jour, 9ème mois et 24 mois). Ces documents sont adressés à la Protection Maternelle et Infantile (PMI). Les données de ces certificats sont anonymisées et destinées à des études statistiques portant sur l’état de santé des enfants en France.

Il est préconisé une surveillance rapprochée de votre enfant les deux premiers mois de vie.

4 examens sont prévus pour son suivi et la mise en route du calendrier vaccinal. Ces consultations sont prises en charge à 100 % par l’Assurance Maladie sans avance de frais (hors dépassements d’honoraires éventuels) :

  • au cours de la 2ème semaine de vie
  • avant la fin de son 1er mois
  • au cours du 1er mois
  • au cours du 2ème mois

Votre médecin effectue un examen clinique complet (poids, taille, périmètre crânien, observation des sens...).

Dès l’âge de 2 mois, c’est aussi le début de la vaccination obligatoire.

Toutes ces consultations sont aussi l’occasion de soulever des questionnements que vous pourriez avoir : alimentation, sommeil, pleurs, rythme de vie, développement de votre bébé…

Vous pouvez également consigner les mesures (poids, taille, périmètre crânien), les vaccins, les examens, les documents de santé et les traitements de votre enfant dans l’application mobile malo, pour toujours les avoir sur vous : rendez-vous sur bonjourmalo.fr pour cela !

Article rédigé par Aurélia Caillet, sage-femme libérale

Références