Les étapes clés à retenir ce mois-ci

Votre enfant est capable de se distraire seul pendant un certain temps et peut s'amuser à ranger les jouets par formes et par couleurs. Il commence à reconnaître les similitudes et les différences entre les jouets et les autres objets. Il va également apprendre à sortir (mettre du désordre) et à ranger ses affaires (lorsque vous lui demandez de vous aider). Comme il met toute cette réflexion dans son jeu, il ne voudra pas que quelqu'un le perturbe. Il sera donc réticent à l'idée de partager ses jouets avec d'autres enfants.

Il peut devenir un vrai moulin à paroles, car il apprend de nouveaux mots. Mais il ne les prononcera pas toujours correctement. Les façons de dire les mots des enfants peuvent être infiniment amusantes et mignonnes. Appréciez ses efforts, mais lorsque vous en avez l'occasion, répétez les mots avec la bonne prononciation pour qu'il finisse par apprendre et faire évoluer son langage.

Mon enfant semble n'avoir aucun sens du danger. Puis-je le laisser jouer dehors ?

Oui, laissez beaucoup de temps à votre enfant pour jouer dehors au grand air. Mais surveillez-le de près, car il est trop jeune pour comprendre ce qu'il ne doit pas faire. Par exemple, il ne comprendra pas les limites comme la porte du jardin ou le bord du trottoir.

Il a besoin d'être physiquement en mouvement pendant trois heures par jour. Si cela vous semble beaucoup, rappelez-vous qu'il aura des poussées d'énergie. Les trois heures peuvent donc être divisées en six périodes d'activité de 30 minutes par jour. Il peut s'agir de faire une partie du chemin à pied quand vous vous promenez ou allez faire des petites courses, au lieu de rester dans la poussette.

Comme de plus en plus d'objets sont à la portée de votre enfant en pleine croissance, jetez un nouveau coup d'œil à votre jardin. Vérifiez que toutes les plantes sont sûres. Réparez les trous dans les clôtures et assurez-vous qu'il n'y a pas de clous apparents. Surveillez-le toujours de près s'il joue dans une pataugeoire ou près de l'eau.

Pourquoi mon enfant ne veut-il pas partager ses jouets ?

Votre enfant ressent un fort sentiment de possession lorsqu'il s'agit de ses affaires. En fait, il aura du mal à se séparer d'un objet qui l'intéresse, même s'il appartient à quelqu'un d'autre.

Il apprend ses premières leçons de sociabilisation. C'est un processus d'essais et d'erreurs, car sa réticence à partager ses jouets rend le jeu avec les autres difficile. Il considère toujours ses objets comme une extension de lui-même. Préparez-vous à être le juge de nombreuses disputes entre petits à propos du coffre à jouets.

Essayez d'être patient(e) si votre enfant jette ses jouets par terre lorsqu'il est frustré. Il est encore loin d'être capable de réguler ses émotions.

À d'autres moments, il peut vous surprendre par sa volonté d'être utile. Il sera fasciné par les objets ménagers que vous utilisez tous les jours. Il adorera vous imiter lorsque vous ferez des tâches comme balayer le sol ou laver le linge.

Trouvez un moyen de le faire participer, peut-être avec son balai-jouet ou en le laissant retirer les vêtements de la machine à laver avec vous. Félicitez-le souvent et dites-lui combien il est utile.

Quand saurai-je si mon enfant sera gaucher ou droitier ?

Vous ne pouvez pas encore en être sûr(e), mais vous remarquerez peut-être que votre enfant a commencé à privilégier une main. Il se peut que cette main soit plus forte et qu'il l'utilise plus souvent pour ramasser et explorer des objets.

Mais il faudra peut-être attendre quelques années avant de savoir avec certitude s'il est gaucher ou droitier.

Mon enfant fait le difficile et ne veut pas manger tout ce qu'il y a dans son assiette. Est-ce normal ?

Les enfants en bas âge sont réputés pour être difficiles, alors ne perdez pas votre temps à préparer des repas compliqués pour ensuite voir vos efforts rejetés. Cuisinez simplement. La plupart des repas peuvent être transformés en petits plaisirs pour les tout-petits.

Essayez de ne pas vous embarrasser à équilibrer les aliments à chaque repas ou même chaque jour. Concentrez-vous sur un bon mélange pour la semaine. Si vous lui proposez une variété d'options saines, il est fort probable qu'il obtiendra tous les nutriments dont il a besoin.

Votre enfant peut manger beaucoup à un repas, mais rien au repas suivant. Essayez de vous adapter à son appétit. Ce sera plus facile pour vous si vous restez flexible quant à ses habitudes alimentaires.

Les collations sont une façon de manger adaptée aux tout-petits. Parmi les en-cas sains, nous pouvons citer un morceau de fromage, un fruit, une galette d'avoine, un gâteau de riz ou un morceau de pain. Ou peut-être votre tout-petit aime-t-il les crudités, comme des bâtonnets de concombre, des bâtonnets de carotte ou des tomates cerises coupées en deux ? Bref, il y a beaucoup de choix, sans avoir besoin de se mettre aux fourneaux !

À quel âge dois-je emmener mon enfant chez le coiffeur pour la première fois ?

C'est à vous de voir, mais certains tout-petits détestent se faire couper les cheveux. Il est compréhensible que votre enfant n'apprécie pas que quelqu'un qu'il ne connaît pas lui coupe les cheveux près des oreilles et du cou. Il va également être difficile de le maintenir immobile pendant plusieurs minutes.

Si vous décidez que le moment est venu de lui faire une coupe, choisissez votre coiffeur avec soin. Demandez à d'autres parents chez quels coiffeurs adaptés aux tout-petits ils vont. Vous pourrez peut-être trouver près de chez vous un coiffeur spécialisé dans la coupe de cheveux pour enfants. Si vous faites appel à un coiffeur mobile qui se déplace à votre domicile, votre enfant sera peut-être plus à l'aise.

Vous pouvez l'installer sur vos genoux pendant la coupe. Vous pouvez également le mettre en confiance si un ami, un frère ou une sœur se fait couper les cheveux en même temps que lui.

En savoir plus sur le développement et l'éveil de votre enfant, à 18 mois  

En savoir plus sur le développement et l'éveil de votre enfant, à 16 mois

Envie d'aller plus loin ?

👉 Téléchargez l'app malo, gratuitement, sur bonjourmalo.fr