« Un parent informé est un parent qui a le choix ». Lorsqu’il s’agit de décider comment nourrir votre enfant, le plus important est de pouvoir faire un choix éclairé et qui vous ressemble.

Les recommandations sanitaires en France

En 2006, la  Haute Autorité de Santé (HAS) a publié un guide sur les bonnes pratiques concernant l’allaitement. Celui-ci recommande « un allaitement maternel durant 2 ans ou plus… dans l’alimentation physiologique du nourrisson ».

Malheureusement, la réalité est parfois différente. Par manque de formation et de connaissances, certains professionnels de santé n’accompagnent pas de manière bienveillante les femmes dans cette démarche. De plus, la reprise du travail prévue autour des 3 mois de bébé ne facilite pas la mise en œuvre de ces préconisations.

Depuis le début des années 80, l’OMS et l’UNICEF incitent les gouvernements à promouvoir, soutenir et protéger l’allaitement maternel. Pourtant, en France, on évoque peu les avantages de l’allaitement sur la santé. Bien sûr, il s’agit d’un choix individuel, mais il y a également là un véritable enjeu de santé publique. Il est primordial d’informer les couples sur ce sujet, afin de leur permettre d’avoir toutes les cartes en main avant de choisir d’allaiter ou non.

Les bénéfices de l’allaitement pour la mère

Le lait maternel est un liquide biologique bien particulier puisqu’il est bénéfique à celui qui le reçoit (l’enfant) comme à celle qui le produit (la maman).

Bon nombre d’études ont permis de mettre en évidence une diminution des risques de cancer du sein, mais aussi de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’ostéoporose, d’endométriose, d’arthrite rhumatoïde, et même plus récemment de la maladie d’Alzheimer.

La fatigue est souvent l’une des raisons pour lesquelles les femmes décident d’arrêter d’allaiter. Pourtant, cela n’est pas mis en évidence dans les études, au contraire ! L’allaitement permet une diminution des saignements du post-partum, ce qui limite les pertes en fer et donc les risques d’anémie. De plus, on sait maintenant que le sommeil des mères qui allaitent est plus profond. Elles récupèrent donc de façon plus efficace.

Au-delà de ces atouts, il y a aussi ce « shoot hormonal » incroyable qui permet d’être « droguée » à l’hormone de l’amour : la fameuse ocytocine. Cette hormone est produite pendant toute la durée de l’allaitement et elle est connue pour amplifier le lien d’empathie avec le bébé.

En cas d’accouchement difficile ou même traumatique, le fait d’allaiter son bébé permet aussi de « réparer » la jeune maman et de l’aider à surmonter cette expérience violente. Elle peut alors reprendre toute sa puissance de femme. En anglais, on appelle cela l’« empowerment » : cela désigne l’estime de soi et le développement de ses compétences de femme et de mère.

Enfin, l’allaitement a le mérite d’être écologique : pas de déchets, pas de gaspillage, seul ce qui est consommé est produit !

Les bénéfices de l’allaitement pour le bébé

Contre votre poitrine, votre bébé va retrouver ce qu’il connaît déjà : les battements de votre cœur, votre voix, mais aussi votre goût… Saviez-vous, par exemple, que le colostrum (ce lait initial précédant le lait qui n’arrive qu’à la montée laiteuse) a un goût similaire au liquide amniotique dont il se régalait in utero ?

Les femmes ont également le super pouvoir de modifier la chaleur de leur corps. Si elles sentent que leur bébé a froid, elles peuvent augmenter la température de leur poitrine de 2 degrés. Au contraire, s’il a trop chaud, elles peuvent l’abaisser d’un degré, et tout cela de manière complètement instinctive !

Votre bébé pourra bénéficier d’un lait de haute qualité spécialement conçu pour lui. En effet, il peut varier selon son état de santé, le moment de la journée, son sexe (le lait est plus riche pour un garçon), la température extérieure (il est plus dilué s’il fait très chaud)...  Bref, le lait maternel est totalement personnalisé !

Il  contient des anticorps, des agents anti-infectieux, des pré- et des probiotiques, des vitamines et tous les nutriments nécessaires et adaptés aux besoins du bébé.

De nombreuses études démontrent également moins d’affections respiratoires, moins d’otites, moins d’affections digestives, moins de risques d’obésité et de diabète pour les bébés allaités. Et plus l’allaitement est long, plus ces vertus augmentent.

Par ailleurs, l’allaitement est souvent étroitement lié au maternage. Il vous aide à apprendre à connaître les besoins de votre bébé et à être en communication avec lui. Une fois l’allaitement bien mis en place, vous pourrez laisser tomber les montres, les balances et vous faire confiance l’un l’autre. C’est l’occasion de passer du temps avec votre bébé, de vous poser, quand il est tout petit bien sûr mais aussi lorsqu’il grandit. Profitez de ce temps ensemble pour mieux repartir ensuite !

Quelle que soit votre décision, faites-vous confiance : votre choix sera le bon. L’essentiel est qu’il vous convienne et vous permette de vous épanouir en tant que parents. Si vous décidez de vous lancer dans l’aventure de l’allaitement, n’hésitez pas à vous entourer de spécialistes (notamment d’une consultante en lactation IBCLC). Vous pouvez aussi prendre contact avec une association de soutien de mères à mères (La Leche League par exemple).

Pour en apprendre davantage sur le sujet :

« Le manuel très illustré de l’allaitement » de Caroline Guillon
« L’art de l’allaitement maternel » de La Leche League

Sonia ALIANE
Consultante en lactation
Suresnes