Chaque année en France, nous sommes de plus en plus nombreux à faire confiance à notre ostéopathe pour nous soulager, dénouer nos tensions, nous relâcher ou nous débloquer.

Qu’est-ce que l’ostéopathie et d’où vient-elle ?

L’ostéopathie est une méthode de soin fondée en 1874 aux États-Unis par le Dr Andrew Taylor Still. Face aux limites de la médecine traditionnelle de l’époque, et après plusieurs années de réflexion sur l’être humain et ses interactions avec l’environnement, fort de nombreuses observations anatomiques et de ses dissections, le docteur Still met au point cette nouvelle approche thérapeutique.

Contrairement au médecin traditionnel qui soigne à l’aide de médicaments, l’ostéopathe soigne avec ses mains.

Sur quoi agit l’ostéopathie ?

Le corps humain forme une « monade », c’est-à-dire un tout somato-psychique (qui se rapporte à la fois au corps et à l'esprit). Il est composé de nombreux tissus savamment reliés les uns aux autres : les os, les muscles, les fasciae, le tissu vasculaire, le tissu nerveux, les organes…

Pour bien fonctionner, il est nécessaire que tous ces tissus communiquent entre eux de manière fluide, afin de faciliter les apports nutritifs de chacun et de garantir le fonctionnement optimal de l’ensemble de l’organisme.

Le travail de l’ostéopathe est donc de redonner de la mobilité et de l’harmonie aux parties du corps qui en manquent.

Comment se déroule une séance d’ostéopathie ?

Une séance d’ostéopathie commence par un échange entre le praticien et le patient. Nous avons tous notre propre histoire, nos traumatismes personnels et nos antécédents médicaux. C’est pourquoi il est primordial que le praticien en tienne compte, afin de comprendre pourquoi et comment la douleur, la gêne ou le blocage sont apparus.

Ensuite, grâce à une série d’observations et de tests, l’ostéopathe identifie précisément les zones douloureuses, celles qui manquent de mobilité et celles qui pourraient être à l’origine du déséquilibre global.

Enfin, grâce à des manipulations précises, adaptées au patient et à ses besoins, l’ostéopathe permet au corps d’atteindre un relâchement, un meilleur équilibre et le soulagement global de ses douleurs.

Pourquoi et quand consulter un ostéopathe ?

Pour répondre à cette question, il faut essayer de visualiser votre corps comme un vase. Il y a autant de formes et de capacités de vases qu’il y a de corps différents. Ce vase représente la capacité de votre corps à s’adapter, absorber, compenser.

Au cours de votre vie, le vase va se remplir de vos traumatismes, de vos mauvaises habitudes posturales, de votre stress, de votre manque de mobilité quotidienne. Tant que le vase n’est pas plein, le corps est capable de s’adapter, de proposer des alternatives de mouvement sans que vous ne ressentiez aucune douleur. Mais lorsqu’un changement d’habitude (un changement de lunettes, un nouvel oreiller, le port de semelles orthopédiques…), un effort physique plus intense ou inhabituel, un pic de stress ou un « faux mouvement » surviennent, ils vont devenir la « goutte d’eau qui fait déborder le vase ». Le corps ne peut plus compenser et… décompense. Et c’est là que la douleur apparaît.

Que faire ? Bien que ce soit déjà un peu tard, c’est à ce moment que la plupart des patients font appel à leur ostéopathe. Cependant, son rôle est d’abord de veiller à ce que votre vase soit le moins rempli possible : en rééquilibrant la mécanique du corps, en facilitant la mobilité des différents systèmes, en vous sensibilisant à une meilleure hygiène de vie et à de meilleures postures quotidiennes, en vous proposant des exercices et des étirements quotidiens.

L’objectif ultime de l’ostéopathe est que ses patients fassent appel à lui le moins possible ! Il est donc recommandé de faire un bilan chez son ostéopathe environ 1 à 3 fois par an, selon votre âge, votre activité physique, votre histoire… et la capacité de votre vase.

Qu’attendre à la fin d’une séance d’ostéopathie ?

L’ostéopathie n'est malheureusement ni un médicament miracle ni une science exacte. La collaboration sincère entre le patient et le praticien est primordiale.

L’un des grands principes de l’ostéopathie repose sur le fait que l’organisme est capable « d’auto-guérison ». L’autorégulation optimale du corps, appelée homéostasie, correspond à l’état de parfaite santé. Cette homéostasie est constamment soumise à diverses agressions internes ou externes (la pollution, les virus, le tabac, l’hyperglycémie, le stress, les traumatismes, l’obésité…).

L’ostéopathe agit donc comme un « coup de main » qui va débloquer les zones de tension ou d’immobilité afin de permettre à l’organisme de s’autoréguler, s’équilibrer, s’harmoniser.

C'est pourquoi il est parfois nécessaire de programmer une ou plusieurs séances, en fonction du patient, du motif de consultation, de l’ancienneté de la plainte…

Comment choisir un ostéopathe ?

Il y a autant d’ostéopathes que de façons d’exercer l’ostéopathie. Chaque ostéopathe possède sa propre sensibilité et plus ou moins d’expérience dans certains domaines (les ostéopathes n’aiment pas parler de « spécialisation », mais c’est l’idée). Les techniques utilisées n’ont pas vraiment d’importance, car la plupart des ostéopathes savent (et doivent) s’adapter à leur patient, en fonction des contraintes, des appréhensions et des besoins du patient.

Le plus souvent, vous entendrez parler de certains praticiens par bouche-à-oreille. N’hésitez pas à consulter leur site internet qui pourrait vous renseigner sur les formations auxquelles il a participé (notamment pour les consultations de pédiatrie ou de périnatalité). Il est important que vous vous sentiez en confiance avec votre ostéopathe et que vous ayez des réponses claires et précises à vos questions.

Marie VITIELLO
Ostéopathe
94340 Joinville-le-Pont