Les étapes clés à retenir ce mois-ci

À ce stade, votre enfant a peut-être appris à faire un signe de la main pour dire au revoir et il est probablement capable de faire rouler une balle dans les deux sens avec vous. Il peut peut-être boire dans une tasse, bien que certains enfants restent très attachés à leur biberon.

Votre tout-petit est peut-être maintenant capable de se tenir debout seul et même de marcher sans soutien. Quelle que soit la façon dont il se déplace, que ce soit en rampant ou en marchant, il voudra être en mouvement la plupart du temps.

Même si votre enfant n'obéit pas toujours à vos instructions simples, il les comprend. En retour, il fait des gestes et pointe du doigt pour vous faire savoir ce qu'il veut. Cela peut être source de frustration pour lui, car dans le monde des tout-petits, vouloir quelque chose signifie l'obtenir !

À quel point mon enfant doit-il parler ?

Votre enfant sera probablement capable de dire plusieurs mots et en apprendra davantage de semaine en semaine. Vous remarquerez peut-être que l'un de ses mots préférés est "non" (à votre grand désespoir !). Il apprend à affirmer son indépendance. Même s'il est encore loin d'exprimer avec des mots tout ce qu'il veut communiquer, cela ne l'empêche pas de formuler des demandes bien senties. Il sait ce qu'il veut et il fait des gestes ou pointe du doigt pour vous le montrer.

Mon enfant a-t-il déjà besoin de chaussures ?

Il peut être tentant de penser que votre enfant a besoin de chaussures s'il marche tout seul, même s'il est un peu instable. Mais au fur et à mesure qu'il apprend à marcher, ses pieds doivent rester aussi libres que possible. Les pieds de votre enfant ne peuvent pas se redresser et se développer correctement s'ils sont à l'étroit dans des chaussures ou des chaussettes serrées. Les chaussures, c'est seulement s'il marche à l'extérieur ou sur une surface froide ou rugueuse. Laissez-le marcher pieds nus autant que possible. Le fait d'être pieds nus l'aide à améliorer son équilibre et sa coordination.

Assurez-vous que votre enfant dispose d'un environnement sûr pour s'entraîner à marcher. Veillez à ce que le sol soit dégagé et à ce que les bords durs des meubles soient couverts, car il ne se contente peut-être pas de marcher, il peut aussi trottiner un peu. Il est probablement capable de se baisser puis de se relever sans regarder autour de lui. Il peut même s'entraîner à marcher à reculons.

Avec tous ces nouveaux mouvements excitants à essayer, sa nouvelle aire de jeu n'est désormais plus restreinte : toute la maison s'offre à lui. Il va donc falloir redoubler de vigilance. Si vous verrouillez les armoires basses et mettez les objets fragiles hors de portée, il sera plus en sécurité et vous pourrez le laisser vagabonder à son aise. Restez cependant avec lui, au cas où il tomberait ou aurait besoin de votre aide.

Si votre enfant est plus heureux à quatre pattes, cela signifie simplement que marcher tout seul va prendre un peu plus de temps. Certains tout-petits ne marchent pas avant l'âge de 17 ou 18 mois. Tant que ses jambes se renforcent et qu'elles peuvent supporter son poids, c'est que tout va pour le mieux.

Comment puis-je aider mon enfant à apprendre à explorer ?

Les choses auxquelles vous dites non seront probablement celles qui auront le plus d'attrait pour votre enfant (nous sommes tous pareils) ! Alors faites en sorte qu'il puisse facilement faire des choses autorisées.

Par exemple, dans votre cuisine, désignez un placard bas réservé aux jeux des tout-petits. Remplissez-le d'objets que vous ne craignez pas qu'il touche. Il peut s'agir de récipients en plastique, d'ustensiles de cuisine, de jouets ou de boîtes vides. Changez le contenu de temps en temps pour maintenir l'intérêt de votre enfant.

Même si votre petit explorateur a envie d'essayer de nouvelles choses, il a aussi besoin de se sentir en sécurité. Il voudra toujours se blottir contre son objet de confort lorsqu'il en aura assez, qu'il s'agisse de sa peluche préférée ou de son doudou tant aimé.

Quand mon enfant sera-t-il capable de s'habiller tout seul ?

Pas avant un moment encore. Mais il peut vous aider pendant que vous l'habillez. Votre bout de chou peut maintenant rester assis, ou parfois debout, sans soutien pendant que vous l'habillez. Il peut aussi tendre son bras pour une manche ou son pied pour une chaussure.

Mon enfant doit-il boire dans un verre ?

Oui, il est préférable d'encourager votre enfant à boire dans un verre. Quelle que soit sa réticence à troquer son biberon contre une tasse, il faut persévérer.

En buvant au biberon, les liquides peuvent s'accumuler autour des dents de votre enfant. Les bactéries présentes dans sa bouche peuvent transformer les sucres de la boisson en acides qui risquent d'affaiblir l'émail de ses dents.

De plus, s'il a une tétine dans la bouche pendant de longues périodes, cela peut retarder son élocution. La tétine affecte sa capacité à utiliser sa langue, ce qui rend l'apprentissage et la répétition des mots plus difficile.

Mon enfant a-t-il besoin de repas plus copieux ?

Votre enfant ne peut pas manger une grande quantité en une seule fois car son estomac est petit. Manger de plus grandes quantités signifie aussi rester à table plus longtemps, ce qui va à l'encontre de ses envies. Il va vouloir rapidement bouger et retourner à ses explorations.

L'important est de veiller à ce qu'il reçoive tout ce dont il a besoin sur plusieurs jours, voire une semaine. N'oubliez pas qu'il est normal que votre enfant mange plus ou moins que d'habitude certains jours. Pensez à lui proposer régulièrement de l'eau pour qu'il reste hydraté.

Vous pouvez cependant commencer à lui apprendre de bonnes habitudes. Essayez de manger avec lui aussi souvent que possible. Vous êtes son modèle. Encouragez-le en faisant des commentaires positifs sur les aliments à l'heure du repas, comme "Mmmh, c'est bon" et "Mmmh, c'est mon fruit préféré".

Faites des repas un moment de plaisir plutôt qu'un moment de gourmandise. S'il ne mange pas beaucoup ou même pas du tout à un repas, il existe d'autres moyens de lui fournir de l'énergie. Donnez-lui des produits laitiers complets, comme du lait entier, des yaourts et du fromage. Ils lui apportent de l'énergie et des vitamines pour sa croissance.

Proposez-lui des en-cas sains entre les repas pour lui permettre de tenir le coup (un fruit ou une compote par exemple). Votre enfant appréciera d'avoir un mini-sandwich dans une main pendant qu'il s'adonne à une activité plus importante pour lui, à savoir jouer.

Pour vous assurer qu'il reçoit tous les nutriments dont il a besoin, parlez-en avec votre pédiatre afin, si c'est nécessaire, de lui donner un supplément contenant des vitamines.

En savoir plus sur le développement et l'éveil de mon enfant, à 15 mois  

En savoir plus sur le développement et l'éveil de mon enfant, à 13 mois