Les étapes clés à retenir ce mois-ci

Votre enfant sait peut-être déjà marcher et aime pousser et tirer des jouets lorsqu'il est en mouvement. Parfois, quand il n'a pas les mains encombrées par des jouets, il cherche encore son équilibre en tendant les bras.

Il est suffisamment sûr de lui pour se baisser et ramasser ses jouets préférés. Si vous avez des escaliers ou juste quelques marches chez vous, votre enfant va adorer les franchir.

Dans quelle mesure mon enfant doit-il parler ?

Votre enfant apprend à mettre de l'expressivité dans ce qu'il dit. Son intonation monte lorsqu'il pose une question et il utilise ses mains pour compléter ses paroles. Il va aussi commencer à s'exprimer plus fort pour se faire entendre.

Il privilégie peut-être un mot en particulier. Au fur et à mesure qu'il s'affirmera, il continuera à persister et à vous dire "non". Lorsque vous lui parlez, limitez sa tentation de dire "non" en le disant vous-même le moins possible. Au lieu de dire "Non, ne touche pas à ça", vous pouvez essayer "J'aimerais que tu joues ici".

Avec quoi mon enfant va-t-il aimer jouer ?

Votre enfant appréciera les petits et les grands jouets de la même façon. S'il aime toujours jouer avec des jouets à pousser et à tirer, sa capacité de concentration s'améliore. Cela signifie qu'il ne se désintéressera pas aussi rapidement des petits jouets. Grande nouveauté : il va apprendre à se distraire seul pendant un certain temps. Profitez-en pour vaquer à vos occupations.

Les objets que vous transportez dans votre sac, comme les clés, les crayons ou votre téléphone, sont tous fascinants pour lui. Il sait que ces objets sont importants pour vous, et il voudra les examiner et les retourner dans ses mains.

Le problème, c'est que vous ne voulez peut-être pas qu'il joue avec le contenu de votre sac. Préparez plutôt ses propres "objets importants", par exemple un trousseau de clés en plastique, un vieux sac à main avec une brosse à cheveux et un peigne ou un portefeuille dont vous n'avez plus l'utilité.

Votre enfant s'intéresse aux conséquences de ses actes. Lorsqu'il joue, il jette ses jouets par terre et regarde où ils tombent.

Il existe de nombreuses autres façons d'occuper ses mains pendant plus d'une minute ou deux. Par exemple, remplissez un bac en y mettant des objets sûrs, comme des récipients et des couvercles en plastique, des chapeaux, des cuillères en bois ou d'autres grands ustensiles. Il adorera mettre la main sur des objets qui semblent avoir une utilité et essayer de comprendre comment les utiliser.

Au fur et à mesure que sa concentration s'améliore, votre enfant aimera se blottir contre vous pour passer un moment tranquille. Sortez quelques-uns de ses livres préférés, et demandez-lui de montrer du doigt ce qu'il voit dans les images : "Où est le chat ?". Il adorera vous montrer ce qu'il sait.

Jusqu'à quel âge mon enfant fait-il de nouvelles dents ?

À cet âge, ses problèmes de dentition sont causés par l'arrivée de ses molaires, les grandes dents situées au fond de sa bouche. Grandes et émoussées, ces dents peuvent mettre du temps à percer, ce qui en fait une période douloureuse et pénible pour lui (et pour vous !).

Une pression douce avec un objet frais est souvent le meilleur moyen de soulager les gencives douloureuses de votre enfant. Vous pouvez simplement frotter doucement ses gencives avec votre doigt propre. Il peut perdre l'appétit lorsqu'il fait ses dents. Les aliments frais, comme les yaourts ou les compotes de fruits, peuvent apaiser ses gencives et lui plaire davantage.

Que puis-je faire contre les caprices alimentaires de mon enfant ?

Tout d'abord, acceptez le fait que la petite enfance et l'alimentation difficile vont souvent de pair.

Si votre enfant mange toujours les mêmes aliments à chaque repas, essayez de lui donner un ou deux nouveaux aliments à côté de ses préférés. Par exemple, ajoutez des carottes coupées aux haricots cuits au four. Son assiette lui semblera alors familière.

S'il refuse un aliment, essayez à nouveau une semaine ou deux plus tard. Ne vous inquiétez pas de sa réticence à manger des aliments différents. Se méfier des nouvelles saveurs et textures fait partie de son développement normal. Et même si le régime alimentaire de votre enfant semble limité, les recherches montrent que les tout-petits reçoivent presque toujours les nutriments dont ils ont besoin.

La plupart des enfants sortent de leur phase d'alimentation difficile et finissent par apprendre à manger une grande variété d'aliments. Si son alimentation vous inquiète, parlez-en à votre pédiatre ou à votre médecin généraliste.

En savoir plus sur le développement et l'éveil de votre enfant, à 16 mois  

En savoir plus sur le développement et l'éveil de votre enfant, à 14 mois