Comprendre votre enfant

Si vous n'avez pas encore entendu votre enfant raconter un mensonge, vous aurez peut-être un choc le jour où cela arrivera ! Il peut nier vigoureusement avoir cassé votre tasse en porcelaine, même si vous l'avez vu le faire. Pourquoi ? Ce n'est pas par méchanceté, vous serez soulagé(e) de l'apprendre.

Pour commencer, si l'incident s'est produit il y a plus de quelques heures, il se peut qu'il ne s'en souvienne vraiment pas. La mémoire des enfants de trois ans est encore courte, surtout pour tout ce qui les met mal à l'aise.

Il se peut aussi qu'il s'en souvienne mais que, comprenant que ce n'était pas la bonne chose à faire, il souhaite maintenant ne pas avoir touché cette tasse. Il se convainc donc lui-même - et essaie ensuite de vous convaincre - de son innocence, en souhaitant que la collision ne se soit pas produite. Les enfants ne supportent pas la douleur émotionnelle, alors ils réinventent leur propre réalité ou rejettent la faute sur quelqu'un d'autre. Ce processus est assez automatique car ils sont convaincus de la véracité de ce qu'ils disent.

Les possibilités d'activités extrascolaires sont nombreuses et vous avez envie de l'inscrire à différents ateliers. Vous pensez que cela l'aidera à développer ce qu'il aime ou non. Mais attention à ne pas trop solliciter votre enfant : les activités peuvent facilement devenir excessives.

Sachez que plus vous planifiez les activités de votre enfant, moins il prendra de plaisir à se divertir, ce qui peut nuire à son imagination, à sa créativité et à son indépendance. Même si vous aimez que votre enfant soit occupé pendant la journée, les temps de pause sont tout aussi importants que les temps d'activité !

Pourquoi est-ce important de fixer des règles sur la durée ?

Voici un parallèle qui peut vous aider à comprendre le ressenti d'un enfant : comment vous sentiriez-vous si le code de la route ou les règles de l'impôt sur le revenu changeaient du jour au lendemain, sans que vous en soyez informé(e) à l'avance ?

Cela provoquerait certainement du stress : vous ne seriez pas sûr(e) de comprendre les nouvelles règles et vous voudriez peut-être aussi trouver un moyen de les contourner. Voilà pourquoi des limites fermes, cohérentes et constantes engendrent la sécurité et l'obéissance.

Astuce de parents : accordez-vous quelques instants de répit

J'utilise les "temps morts" avec Louise quand c'est nécessaire, et cela fonctionne généralement très bien. Mais je les utilise aussi pour moi. Si je sens que je suis sur le point de perdre le contrôle, je sors de la pièce et je m'accorde quelques minutes seule. Lorsque je me sens à nouveau calme, je retourne dans la pièce et je m'attaque au problème qui m'a fait sortir de mes gonds.

En savoir plus sur le développement et l'éveil de votre enfant, à 4 ans

En savoir plus sur le développement et l'éveil de votre enfant, à 3 ans et 10 mois