Ce qu'il faut retenir de son développement ce mois-ci

Vous vous promenez dans l'allée quand votre enfant aperçoit un homme en short avec une prothèse de jambe. Il le fixe et demande d'une voix forte : "Papa, qu'est-ce qu'elle a la jambe du Monsieur ?" Votre embarras est compréhensible, mais ces questions peuvent ouvrir la porte à des conversations significatives sur la couleur de peau, l'âge, le sexe ou le handicap. Essayez de répondre de manière brève et concrète : "Cet homme a eu un accident et a perdu sa jambe, et les médecins lui en ont fabriqué une nouvelle."

Privilégiez  les explications simples. Par exemple, il est plus facile pour un enfant de trois ans de comprendre que la peau a des teintes différentes que de discuter en profondeur de termes tels que "noir", "blanc" ou "asiatique". Et si la personne au sujet de laquelle votre enfant pose la question est à portée de voix, il y a probablement moins de risques qu'elle soit offensée ou embarrassée.

À mesure que les compétences linguistiques de votre enfant évoluent, il peut commencer à vous raconter des histoires plus élaborées. La narration d'histoires est une étape importante dans son développement. À trois ans, il devient capable de comprendre une succession d'événements plus complexe : il peut vivre quelque chose, y réfléchir, puis raconter une histoire à ce sujet.

Ces histoires - réelles, fictives ou un mélange des deux - aident les jeunes enfants à donner un sens aux événements quotidiens et aux personnes qu'ils rencontrent. Vous verrez peut-être votre enfant se raconter des histoires à lui-même ou à ses jouets. Elles peuvent être complètement fantastiques ou combiner plusieurs événements de la vie réelle en un seul récit. Si vous êtes le public, écoutez-le attentivement. Encouragez-le par des questions lorsqu'il raconte des histoires sur le dessin qu'il a fait ou le livre qu'il est en train de lire. Invitez-le à ajouter des détails aux histoires que vous racontez.

Votre quotidien de parent

C'est l'année idéale pour dresser une liste de tous les dictons amusants, les mots inventés et les questions perspicaces que votre enfant imagine - ils lui seront précieux un jour. Collez une feuille de papier sur le réfrigérateur où vous pourrez noter ces perles ou bien gardez un carnet spécial à portée de main.

Avez-vous déjà senti votre sang bouillir lorsque votre enfant traîne ou vous ignore quand vous lui demandez quelque chose ? Vous obtiendrez probablement de meilleurs résultats si vous lui donnez des consignes avec un langage aussi précis que possible. Par exemple, au lieu de "Préparons-nous pour le dîner", dites plutôt "Range tes blocs et lave-toi les mains."

Conseil aux parents : restez dans l'obscurité la nuit

Voici le témoignage d'un parent :

J'ai appris à la dure que si Jeanne se réveille la nuit, je ne dois jamais, jamais allumer la lumière. Même si cela signifie l'accompagner à la salle de bain dans le noir. Il suffit de quelques secondes de lumière et je sais qu'elle ne se rendormira jamais, jamais.

En savoir plus sur le développement et l'éveil de votre enfant, à 3 ans et 6 mois.

En savoir plus sur le développement et l'éveil de votre enfant, à 3 ans et 4 mois.