Y a-t-il un âge idéal pour commencer à confier son bébé ?

Vous pouvez commencer à confier votre bébé vers l’âge de 3 ou 4 mois, ce qui correspond à la fin du congé de maternité.

Sachez que vers l’âge de 8 mois, votre bébé aura plus de difficultés à s’adapter. Cette période est un âge sensible, marqué fréquemment par l’angoisse de la séparation d’avec la mère et la crainte des nouveaux visages. Mais pas d’inquiétude : c’est une étape normale dans le développement de votre enfant.

Comment bien préparer la séparation avec votre enfant ?

Afin de vous habituer à ces moments de séparation, vous pouvez commencer à confier votre enfant à des proches de votre entourage qu’il connaît déjà. Commencez par le laisser quelques heures en augmentant le temps progressivement : cela vous permettra de vous séparer l’un de l’autre en douceur.

Il est important de lui laisser un objet dit « transitionnel ». Il s’agit d’un objet connu et chéri de votre bébé, qu’il a en permanence à ses côtés et qui porte votre odeur. Cet objet peut être un doudou, un lange ou un tee-shirt que vous aurez porté au préalable. Il a pour but de rassurer votre enfant lors de votre absence. Il est important que cet objet fasse la transition maison-lieu de garde à chaque séparation.

Astuces pour une séparation sereine

Pour une séparation sereine :

  • Ayez confiance en la structure d’accueil ou la personne à qui vous confiez votre bébé. Si c’est une personne proche de vous et que vous connaissez bien, c’est sans doute plus simple pour commencer. Mais s’il s’agit d’une structure d’accueil, le mieux est de vous renseigner en amont. Vérifiez les références, visitez les lieux, demandez le déroulement d’une journée et posez toutes les questions qui vous tracassent.
  • Parlez à votre enfant, expliquez-lui la situation ; même s’il est tout petit, vos paroles vont le réconforter. Par exemple : « Je dois reprendre mon travail, pendant ce temps-là tu resteras à la crèche / chez la nounou, on va bien s’occuper de toi. Ne t’inquiète pas, je reviendrai te chercher en fin de journée ».  N’hésitez pas à mettre aussi des mots sur vos émotions.  
  • Il est important que vous expliquiez aux personnes qui vont garder votre enfant ses habitudes, ses heures de repas et de sommeil, ses rituels d’endormissement, les jeux qu’il aime, comment le consoler… Tous les bébés ne sont pas identiques, n’ayez pas peur de donner des informations aux personnes qui seront responsables du vôtre !
  • Votre enfant risque de réagir à la séparation. Il faut accepter ses réactions qui sont tout à fait normales et montrent à quel point vous êtes importants pour lui. Il peut vous « faire la tête », mais rassurez-vous, cela ne dure pas très longtemps !

À ne pas faire :

  • Partir à la sauvette : on espère souvent, en filant à l’anglaise, éviter de faire pleurer son bébé. C’est tout le contraire qui va se passer ! Il est primordial de lui dire au revoir, en insistant bien sur le fait que vous allez revenir le chercher.
  • Revenir sur ses pas en l’entendant ou en le voyant pleurer. Votre bébé va vite se calmer dès que vous aurez le dos tourné, alors qu’un faux départ risque de le perturber.