La réponse à cette question est oui !

Il s’agit d’un document écrit qui permet de communiquer avec l’équipe de sages-femmes et de médecins qui vont vous accompagner pendant toute la durée du travail, mais aussi au cours de la grossesse et au-delà.

Qu'est-ce qu'un projet de naissance ?

Un projet de naissance est personnel, il permet dans un premier temps de vous aider à formuler pour vous-même ce que vous souhaitez pour votre accouchement.

Il est le reflet de vos souhaits et de vos préférences. Il contient également des éléments plus spécifiques de votre histoire personnelle comme « J’ai peur des aiguilles » ou « J’ai très mal vécu la péridurale lors de mon premier accouchement », et permet donc aux professionnels de santé de mieux prendre en compte votre singularité. Le projet de naissance doit servir à établir un lien de confiance entre vous et l’équipe.

Cependant, il ne peut pas être « gravé dans le marbre » et doit pouvoir s’adapter aux situations qui peuvent survenir au cours de la grossesse et au moment de l’accouchement. Par exemple, vous auriez aimé accoucher en maison de naissance mais votre bébé se présente en siège…

Le projet de naissance doit donc s’inscrire dans la réalité, entre souhaits et faisabilité.

Historique du projet de naissance

C’est dans les années 1990, en Angleterre, que l’idée du projet de naissance se met en place. Cela fait suite à une commission de recherche parlementaire sur les services de maternité, pendant laquelle des usagers ont été invités à parler de leurs besoins.

En France, le plan de périnatalité de 2005-2007 repose sur les mots : qualité, sécurité, humanité, proximité. Il vise une meilleure prise en compte de l’environnement psychologique autour de la grossesse et de la naissance.

De plus en plus de femmes demandent une prise en charge respectant la physiologie et une diminution des interventions médicales au cours de l’accouchement. Dans les maternités, la volonté d’humaniser la naissance amène à reconsidérer les protocoles et à modifier les pratiques. La rédaction d’un projet de naissance semble alors s’inscrire dans cette dynamique.

Jean Pierre Boutinet, psychosociologue, décrit un projet de naissance comme « ce qui permet d’aider les individus et les groupes à donner une orientation appropriée à leurs aspirations, une orientation susceptible de comporter un sens pour eux ».

C’est au cours de l’entretien prénatal précoce, qui a généralement lieu vers le 4e mois de grossesse et qui est obligatoire depuis mai 2020, qu’il peut se penser et se discuter en présence d’une sage-femme ou d’un médecin. C’est par ailleurs un document qui peut évoluer avec le temps.

Que peut-on écrire dans un projet de naissance ?

C’est un outil qui vous incite à vous documenter, à vous interroger, à échanger. Son élaboration se fait sur l’analyse de la situation, des besoins et des possibilités réelles.

Ce projet vous permet de prendre une orientation. De quelle préparation ai-je besoin ? Plutôt une préparation en piscine car je me sens bien dans l’eau ? Ou bien je préfère le yoga car il me permet de mieux prendre conscience de mon corps ?

Le projet de naissance permet de construire une réflexion, de participer, de classer et ordonner vos idées, puis de les confronter à la réalité. N’optez pas pour un projet standard trouvé sur internet avec des cases à cocher. Il peut s’agir d’une simple feuille de papier sur laquelle vous pouvez inscrire ce qui vous vient à l’esprit.

Par exemple, si vous devez accoucher par césarienne et que celle-ci est planifiée, cela vous permettra d’en aborder les conditions avec le médecin et peut-être de mieux comprendre comment elle va se dérouler.

Si vous vous posez la question « Que dois-je inclure dans mon projet de naissance ? », cela ne dépend que de vous : pensez à ce qui est le plus important pour vous !

Par exemple, vous pouvez trouver important de découvrir par vous-même le sexe de l’enfant, ou encore vous aimeriez mettre en place certain rituels culturels. Tout est théoriquement possible, à condition que vos desiderata n’entravent pas le fonctionnement et l’organisation du service et de la salle de naissance. Il n’y a pas de sujets tabous, vous devez pouvoir les évoquer avec l’équipe.

Vous l’aurez compris, le projet de naissance est un outil de dialogue qui doit s’instaurer avec l’équipe soignante.

Bibliographie

  • Caroline DUPONT - Mémoire « La réalisation de projet de naissance et son    accompagnement par les professionnels de santé durant la grossesse » - Université Lille 2
  • Polly LOGAN-BANKS - Writing a birth plan - Babycentre

Muriel ANDRÉ
Sage-femme libérale
Paris